État du téléphone au départ :
hboot : Alpharev Bravo CM7 r2
Rom : Nightly cyanogenmod 7.2

Note : il est sûrement possible d’effectuer toutes les opérations sous linux en utilisant les outils pour mise à jours d’un téléphone Android HTC sous linux.

Pour pouvoir le remettre dans son état d’origine il faut passer sur le hboot de downgrade d’Alpharev donc une fois celui ci téléchargé et on md5sum vérifié il faut taper les commandes suivantes :
sudo ./fastboot flash hboot bravo_downgrade.img
sudo ./fastboot reboot-bootloader
sudo ./fastboot erase cache

Le téléphone est donc maintenant prêt pour repasser en Rom d’origine, pour cela il faut repasser sous Windows, j’ai tout d’abord installé HTC Sync avec le fichier HTCSync_2.0.28.exe puis flasher la rom d’origine avec la RUU : RUU_Bravo_Froyo_HTC_WWE_2.29.405.5_Radio_32.49.00.32U_5.11.05.27_release_159811_signed.exe

Une fois terminé il faut faire la mise à jour OTA pour passer en version 2.29.405.14 et pouvoir flasher le hboot permettant de débloquer le bootloader : PB9920000_Bravo_Froyo_hboot_1.03.0003_R.exe.

Le téléphone est maintenant prêt pour être débloqué en allant sur le site htcdev.com.
Il sera par la suite possible de reverrouiller et déverrouiller le bootloader autant de fois qu’on le veut :
Reverrouillage (pour le flashage de ROM RUU par exemple):
fastboot oem lock
Déverrouillage avec le fichier Unlock_code.bin fournit par HTC :
fastboot flash unlocktoken Unlock_code.bin